Edito

Vous êtes ici : Accueil > Programme > Edito

L'EDITO

 

Une fête comme un feu d’artifice … en un crescendo magnifique … La Maison du conte de Bruxelles a 15 ans et ils ont été fêtés en beauté. Une soirée d’inauguration pour entendre des discours de sens, émouvants et efficaces, suivis d’une rétrospective touchante. Un samedi fou, plein de surprises et d’épisodes rocambolesques où 45 conteurs ont rencontré le public dans 15 lieux disséminés dans la ville auprès de nos partenaires de toujours ou auprès de ceux qui nous rejoignent. Un dimanche qui a commencé en douceur et en émotion dans l’exposition Parcours et qui s’est terminé en apothéose par une soirée faite de musique de grande qualité, d’histoires drôles et graves à la fois, de complicité artistique rare entre gens de parole et chanteurs. Pour ces trois jours inoubliables, merci à toutes et à tous.

Nous repartons de plus belle pour une année ponctuée tous les 15 du mois par une fête encore… Celle de l’Ecole du conte et du secteur formation le 15 janvier avec une journée portes ouvertes et un invité, Marc Aubaret qui nous parlera de la symbolique du chiffre 15; celle de l’Education Permanente le 15 février en partenariat avec Le Gaffi, pour un spectacle éminemment actuel L’Ennemi intime, servi par deux comédiennes de talent qui portent dans leur coeur un texte d’une grande force ; celle du 15 mars en collaboration avec la Bibliothèque de Laeken et le spectacle de Marie Noëlle Baquet traduit en langue des signes par Evelyne Devuyst.

S’ajoute à ces moments de fête, trois « Contes, galettes et chocolat » où nous aurons le grand plaisir d’accueillir Pascal Guéran et ses « Rêves de papier », Sophie Clerfayt et sa nouvelle création « Auprès de mon âne je vivais heureux » et Anne Borlée pour des histoires qui grattent, craquent et frottent. 

Sans compter « De fil en aiguille » qui sera présenté au Centre culturel de Tubize, une collaboration fructueuse avec la Vénerie, une rencontre où Henri Gougaud sera mis à l’honneur dans une conférence dialoguée autour du conte, de la parole et des mots et qui sera suivie du spectacle de Valérie Bienfaisant « La fenêtre d’en face » à qui le grand homme a prêté son œil aiguisé.

Et cerise sur le gâteau, nous vous annonçons la naissance d’un Secteur conte composé de deux pôles actifs : la Fédération des conteurs professionnels de Belgique (créée il y a 12 ans à notre initiative) et de la toute nouvelle Fédération des opérateurs culturels des arts du conte et de l’oralité. La création de cette dernière, à laquelle la Maison du Conte de Bruxelles participe activement, a été le fruit d’une collaboration riche et efficace entre les différents acteurs du secteur. Nous sommes heureux d’être en mesure de dialoguer avec les institutions pour poursuivre l’action en vue d’une meilleure reconnaissance de l’art de conter.

« L’art de conter une histoire, n’est-il pas un peu celui d’attiser les braises sans se brûler les doigts ? ». En ce lendemain d’anniversaire, cette phrase d’Asli Erdogan, nous pousse encore à souffler sur nos bougies avec tout le souffle de la vie vers un avenir serein, plein de surprises et de découvertes, riches de rencontres belles et intelligentes, faites de culture, de savoirs et de savoirs faire.